La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, à l'instar des précédentes de 2004 et 2009, fait suite à la signature d'un accord national interprofessionnel (ANI). Elle crée de nouveaux droits pour les salariés et apporte des modifications conséquentes à l'environnement de la formation.