L’aide à la décision est à la croisée de deux logiques : celle des décideurs, qui est d’agir sur le réel dans un univers sous contraintes multiples (politiques, budgétaires, temporelles) assorties d’une responsabilité sociale souvent lourde ; celle des spécialistes qui est de tenter de comprendre une réalité complexe, tentative partielle, séquentielle, toujours insatisfaite et inachevée.
La nomenclature des Groupes Formation Emploi (GFE) constitue, en matière d’emploi et de formation, un outil de synthèse entre ces deux approches. Le concept de Groupe Formation Emploi (GFE) est un outil d’analyse intersectorielle des relations emploi formation fondé sur une approche par métiers qui propose d’élargir les perspectives en matière d’emploi et de formation au-delà des besoins stricts des secteurs d’activité économique.

La construction des Groupes Formation Emploi, fondée sur le principe de diffusion le plus large possible des savoirs initiaux dans des situations professionnelles liées entre elles par un corps commun de savoirs, permet d’éviter d’enfermer les relations entre l’emploi (forte hétérogénéité des formations) et la formation (diffusion large dans le système d’emploi) dans une démarche adéquationniste dont on sait qu’elle n’est pas vérifiée.

La nomenclature est construite selon deux principes :

  • Un système d’organisation statistique fondé sur le rapprochement des nomenclatures existantes permettant l’observation croisée des phénomènes liés au marché de l’emploi, au marché du travail et à la formation professionnelle : les nomenclatures des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) de l’Insee pour l’emploi, du répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME) de Pôle emploi pour le marché du travail et des spécialités de formation (NSF) de l’Education Nationale pour la formation.
  • La détermination d’ensembles professionnels fondés sur des identités professionnelles fortes de corps de savoirs déterminés (savoirs reçus en formation, savoirs mis en œuvre dans l'emploi, savoirs échangés sur le marché du travail), principe d’identification des espaces de rapprochement et de regroupement des formations et des emplois, qui permettent de distinguer des familles de métiers cohérentes et indépendantes. Ainsi, un Groupe Formation Emploi est-il constitué des spécialités de formation et des spécialités d’emploi relevant d’un corps de savoirs homogène.