Formation : Avec les publics en difficultés, faire produire pour faire apprendre

Il reste des places !

Comment faire de la production des apprenants le vecteur des apprentissages fondamentaux ?
Dans la formation pour adultes, les situations problèmes se développent en accord avec l’approche par compétences. On peut observer que ces situations sont principalement utilisées dans le cadre de positionnement ou d’évaluation. Mais, le constat s’impose qu’une fois celui-ci établi, la pratique pédagogique opère souvent un retour à une pédagogie de la transmission tournant le dos à celle de l’appropriation.
Il est vrai qu’il nous est plus simple, de montrer, apporter, transmettre le savoir, que de créer les conditions de son appropriation par l’apprenant, c’est- à dire les conditions qui favorisent l’acte de prendre, et non de recevoir le savoir.
Mais que voulons-nous ? Rester campé à notre corps défendant entre le savoir et l’apprenant ou inscrire notre pratique dans une approche résolument centrée sur l’apprenant. ?
Cela exige que les productions de l’apprenant soient le matériau principal de son entrée et de sa progression dans l’apprentissage.