Le premier projet d’accord patronal transmis aux partenaires sociaux place les branches professionnelles au cœur de l’analyse des besoins en compétences et de la politique de certification professionnelle. Sont également proposées, une définition élargie de l’action de formation et la suppression des listes éligibles au compte personnel de formation.

Lire la suite